la branche verte des esc

Publié le par Chef Castor

LA BRANCHE VERTE DES ECLAIREURS SALUTISTES DU CONGO

ORGANISATION DE LA BRANCHE.
Les Eclaireurs Salutistes du Congo sont dirigés par le commissaire général sous l'autorité du département territorial de la jeunesse. La branche éclaireur est dirigée par le commissaire national aux éclaireurs sous l'autorité du commissaire général. Il peut être secondé par un adjoint et/ou un assistant.

LE COMMISSAIRE GENERAL.
Le Commissaire général est le chef de l’association des Eclaireurs Salutistes du congo. Il est un soldat de l’ Armée du salut.
Il dirige le commissariat national,
Il dispense la formation scoute à l’ Ecole de Formation pour Officiers,
Il convoque et préside la réunion hebdomadaire du commissariat national,
Il convoque et préside le conseil national aux dates prévues,
Il convoque et préside la cour d’honneur nationale,
Il convoque le congrès,
Il coordonne les branches du commissariat national ;
Il signe les diplômes de distinction scoute ;
Il est responsable des relations internationales
Et il ordonne et contrôle toutes les activités nationales.

LE COMMISSAIRE NATIONAL AUX ECLAIREURS.
Le commissaire national aux éclaireurs est responsable de :
Autoriser et superviser les camps éclaireurs;
Superviser le camp école Préparatoire ;
Planifier la formation des cadres et dirigeants;
Organiser les camps nationaux;
Produire le programme pédagogique de la troupe;
Produire le bulletin de la branche verte;
Organiser le Cappy - éclaireur et autres grandes formations;
Programmer les camps de spécialité de la branche;
Produire la documentation pédagogique des éclaireurs;
Entériner les nominations par la cours d'honneur régionale des cadres à la troupe;
Proposer les nominations par la cours d'honneur nationale des dirigeants à la troupe;
Diriger le mbongui d'aventure.
Il travail directement avec les commissaires régionaux et commissaires régionaux aux éclaireurs pour animer et administrer la troupe. Il reçoit un mandat d’une année renouvelable par la cour d’honneur nationale.

LE COMMISSAIRE REGIONAL
Le commissaire régional répond devant le commissariat national, il est coresponsable avec le commissaire régional à la troupe devant le commissaire national aux éclaireurs. Il collabore étroitement avec le secrétaire divisionnaire des œuvres de jeunesse. Le Commissaire régional convoque et dirige le conseil régional, la cour d’honneur régionale et le camp école préparatoire.

LE COMMISSAIRE REGIONAL AUX ECLAIREURS.
Le commissaire régional aux éclaireurs est le prolongement du commissariat national aux éclaireurs; il aura à cœur:
La formation des cadres à la troupe;
la programmation des aventures de toutes les troupes;
être le porte-parole de la région devant le commissariat national aux éclaireurs
Organiser les activités régionales;
centraliser et diffuser les informations et documentations des troupes vers le commissariat national et du commissariat national vers les troupes;
amener les propositions des cadres dans les troupes à la cours d'honneur régionale.

LE COMMISSAIRE DE DISTRICT.
Le commissaire de district rempli les tâches de « chef de groupe » de tout son district. Il a pour tâche d’animer le district et de soutenir un à un tous les groupes, il prend à cœur de dispenser la formation continue de tous les cadres. En effet, il doit être un éclaireur outillé pour bien expliquer et faire appliquer la pédagogie scoute édictée par le commissariat national. Il reste à l’écoute des tous les problèmes des unités.

LE COMMISSAIRE DE DISTRICTAUX ECLAIREURS.
Le commissaire de district aux éclaireurs rempli les taches de « chef de troupe » de toutes les troupes. Il a pour tâche:
La formation continue des cadres;
la supervision des troupes;
le suivie de l'application des directives du commissariat national;
aider les chefs de troupes à appliquer les programmes des éclaireurs;
la formation des chefs et second chefs de patrouille;
le maintient de troupes tant par les effectifs que par les activités.
Il est responsable avec le commissaire de district devant le commissariat régional.

LE CHEF DE GROUPE.
Le chef de groupe est le fédérateur des trois unités ; je cite la meute, la troupe et le clan. Il ordonne et coordonne les activités du groupe. Il convoque et dirige le conseil du groupe, la cour d’honneur et toutes les autres réunions pour la vie du groupe. Le chef de groupe est responsable devant l’officier du poste à qui il rend compte de l’évolution du groupe. Il collabore avec le sergent major des œuvres de jeunesse.
Les groupes ESC sont dirigés par des salutistes. Il va de soi que le salutiste est celui qui a la qualité de soldat de l'Armée du salut. Le CDG est nommé pour un mandat d'une année par la cour d'honneur régionale ténue en août ou en septembre de chaque année. C'est sur la proposition du commissaire de district de concert avec l’officier du poste que cette nomination est faite.
Le CDG saura être un homme ou une femme dynamique à même de tenir toutes les réunions du groupe.

LES REPONSABILITES DU CDG.
Convoquer et diriger le conseil du groupe ;
Préparer et tenir toutes les activités du groupe ;
Convoquer et tenir la cour d'honneur du groupe ;
Organiser les visites dans les maisons des membres du groupe ;
Planifier et tenir les activités inter-unités ;
Participer au conseil de révision junior ;
Aider les non salutistes à prendre leur engagement envers l'Armée ;
Veiller de concert avec l'aumônier local de la vie spirituelle de chacun des membres ;
Installer et maintenir le dialogue avec la famille et l'école de chaque membre du groupe ainsi qu'avec toute personne pouvant avoir une influence sur celui-ci ;
Veiller à la pérennisation de toutes les unités du groupe.

LE POSTE ET LE CDG.
Dans le poste, le chef de groupe est responsable de la vie du groupe devant l'officier commandant. Il est un officier local à cheval sur les deux armes il prend part au conseil de révision junior.

LE CHEF DE TROUPE.
Sous la conduite du Chef de groupe, le Chef de troupe, est responsable de la troupe. Il est l'animateur de celle-ci. Il travail avec le chef de troupe adjoint et l'assistant chef de troupe. Il consentit librement à la doctrine de l'Armée du salut ainsi qu'aux principes et méthodes des Eclaireurs Salutistes du congo.
Le Chef de troupe est nommé par la cour d'honneur régionale. Les propositions de nominations viennent du commissaire de district en cour d’honneur. Le commissaire de district travail de concert avec les officiers commandants des postes. Le chef de troupe anime les réunions ainsi que les aventures de la troupe en collaboration avec ses adjoints. C'est lui qui choisi le chefs de patrouille.
Le chef de troupe est un officier local de la jeune armée comme le chef de meute tandis que le chef de clan est un officier local de la grande armée. Il prend part au conseil de révision de la jeune armée.

LES MISSIONS DU CT.
Aider mes éclaireurs à tenir ferme leur promesse et la loi de l’éclaireur.
Maintenir une vie spirituelle active au sein de la troupe.
Maintenir une vie active du scoutisme vivant au sein de la troupe.
Maintenir une collaboration étroite avec les parents des mes éclaireurs, leurs enseignants, les autres responsables de jeunesse et toute autre personne pouvant avoir de l’influence sur eux.
Organiser des visites générales une fois tous les deux mois.
Organiser la cour d’honneur et le conseil de la troupe.
Animer les réunions et les aventures de la troupe.
Vivre le scoutisme au sein de la haute patrouille.
Prendre part à toutes les réunions auxquelles mes fonctions m’appellent.
Poursuivre ma formation technique scoute.
Etre ami fidèle de Jésus Christ.



LE CHEF DE PATROUILLE.
Le chef de patrouille est le responsable de la base du scoutisme. De son dynamisme ira la patrouille, donc de toute la structure jusqu’au commissariat national. Il est nommé par le chef de troupe en cours d’honneur. Il est le relais du chef de troupe dans sa patrouille, c’est lui qui choisi son adjoint et qui le propose au chef de troupe.

LES MISSIONS DU CP.
Maintenir une vie spirituelle active au sein de la patrouille.
Tenir ma promesse et la loi de l’éclaireur.
Poursuivre ma formation technique scoute.
Etre un modèle en dévouement et en obéissance en gagnant mes galons au prix de l’effort.
Aider mes éclaireurs à tenir ferme leur promesse et la loi de l’éclaireur.
Former techniquement mes éclaireurs.
Prendre part à toutes les réunions auxquelles mes fonctions m’appellent.
Rendre visite une fois au moins par semaine à tous mes éclaireurs.
Etre ami fidèle de Jésus Christ.

LE COMMISSAIRE DELEGUE.
Le commissaire délégué est la charnière entre son commissariat et sa délégation. Il peut aussi être le premier responsable de sa délégation. Dans ce cas, il est bien de la délégation avec rang de commissaire du commissariat qui le délégué. Le commissaire délégué est le porte-parole de la délégation aux réunions de son commissariat et aussi la présence de son commissariat dans la délégation. Le commissaire délégué est nommé en cour d’honneur nationale.

LE CONSEILLER.
Le conseillé est un éclaireur c’est-à-dire qu’il a déjà fait sa promesse. Il vient en appoint à l’unité dont il est le conseillé dans la gestion de celle-ci, la préparation des activités et la réalisation de celles-ci. Il n’est pas le responsable de cette unité, plutôt, il conseille le chef de l’unité quant à sa gestion. Il peut être ou ne pas être un éclaireur actif. Le conseillé à quelques niveaux qu’il soit, est nommé est nommé en cour d’honneur nationale. Le mandat de conseillé est d’une année.

Votre ami Castor.

Publié dans troupe

Commenter cet article